FR EN ES
FR EN ES

Que vous soyez vétéran ou rang 2, vous nous écrivez régulièrement sur le forum ou sur les réseaux sociaux pour rapporter les combos trop forts, les cartes sans contres ou encore les dieux les plus OP du moment. Nous avons pris en compte tous vos retours depuis la mise-à-jour 1.41 et nous allons procéder à un patch d’équilibrage majeur le 11 septembre prochain !

Mais ce n’est pas tout ! Nous allons mettre en place des équilibrages plus fréquents et plus conséquents. Ce patch 1.5 sera le premier d’une longue série de patchs qui vont uppper les cartes de classe. Place à Toutoune, Shyendalar et Kewl qui vous expliquent tout cela en détail !

 

L’omniprésence d’un corps de cartes

 

Nous en sommes tous conscients, aujourd’hui, l’omniprésence d’un noyau de cartes neutre nuit à la diversité des decks de Krosmaga. Ces cartes, qui reviennent presque à l’identique dans tous les decks compétitifs, peu importe la classe ou l’archétype joués, sont actuellement un réel problème pour le jeu.

Parmi ces cartes surreprésentées, le constat est assez clair : ce sont des cartes neutres, qui supplantent très largement les cartes de classe. Si on observe ces cartes neutres, on peut analyser ainsi les raisons de leur omniprésence :  

  1. Des capacités qui n’ont souvent ni contres, ni équivalent chez d’autres cartes.
  2. Un rapport qualité/coût excellent. Et celui-ci se traduit très souvent par un gain de tempo impossible à égaler autrement, sauf en créant de nouveaux « monstres ».
  3. Leur autonomie. Ce sont des cartes qui se suffisent très souvent à elles-mêmes, et ne nécessitent pas particulièrement de combo élaborés pour atteindre le Dofus.
 

Parmi ces cartes, on remarque bien sûr quelques Infinites et Krosmiques (Adamaï et l’Arakne Majeure par exemple), mais également des cartes plus basiques qu’on peut prendre en trois exemplaires. Par exemple, le Tsutsu Mikaze, qui permet en aggro de poser de multiples menaces rapides et qui se multipliera dans la main de son propriétaire, l’Arakne Brodeuse qui rend inutile en défense tout ce qui n’a pas au moins 3 AT, ou le cavalier Nimbos qui est quasiment inégalé en terme d’agression au tour 4.

Ces cartes neutres puissantes et trop rarement égalées par des cartes de classes ont peu à peu pris leur place dans tous les decks compétitifs. Elles sont tellement fiables actuellement qu’il parait difficile de ne pas les placer dans un decks. L’effet pervers de ces cartes est de limiter drastiquement la diversité des decks joués. Du coup, dans ce type d’environnement, c’est le nombre et la facilité de sortie des win conditions de classe qui définiront la popularité d’un dieu. Le deuxième effet de bord indésirable est que pour renouveler une méta dans ces conditions, nous sommes obligés de casser les win conditons d’un dieu populaire, pour voir immédiatement un autre dieu prendre sa place avec le même corps de cartes neutres trop puissantes.

Notre volonté aujourd’hui est de remplacer ce noyau de cartes neutres par des cartes de classe, afin d’ajouter plus de diversité au jeu.
 

Le processus de sélection des cartes à up/nerf

 

Lorsque nous voulons modifier des cartes, nous devons observer et analyser tout l’environnement autour. Doit-on nerfer la carte que tout le monde critique ? Devons-nous au contraire proposer des contres plus accessibles ? Devons-nous proposer des cartes alternatives et concurrentes ?

Pour choisir les cartes à nerfer, nous analysons plusieurs paramètres statistiques :

  • le nombre de fois où une carte a été joué
  • le win rate des decks dans lesquels la carte a été jouée
  • la présence de la carte au sein des collections des joueurs
  • le rang auquel elle est la plus jouée
 

Puis nous comparons ces données à la composition des decks les plus joués et ayant le meilleur taux de victoire dans le haut du classement, ainsi qu’à la manière dont la carte est utilisée dans ces decks. Nous nous basons aussi sur notre propre analyse et sur votre ressenti que vous nous communiquez via le forum et le Discord.

De cette manière, nous avons une bonne idée des cartes trop fortes et qui peuvent devenir de bonnes candidates pour une modification.

Le processus est le même pour identifier les cartes trop faibles et non jouées.

Actuellement, notre objectif étant de supprimer l’omniprésence des cartes neutres et de tendre vers plus de diversité, nous allons orienter notre sélection de cartes à modifier dans une optique bien précise.

Les cartes neutres omniprésentes et trop fortes doivent être remplacées par des cartes de classes.
 

Restriction du nombre de Krosmiques par deck

 

Nous nous sommes également rendu compte que la quantité de cartes Krosmiques intégrées par deck augmentait au fil de temps. Plus le temps passe, plus le nombre de joueurs ayant accès à ces cartes puissantes augmente ; et plus nous allons faire d’extensions, plus le nombre de cartes Krosmiques va augmenter.

Les Krosmiques sont des cartes puissantes, parfois aussi puissantes que des Infinites, et quand on peut emporter en match toutes les cartes surpuissantes qu’on veut, il n’est plus vraiment question de choix. Quels que soient les dieux joués ou les archétypes de decks, tous les joueurs compétitifs ont aujourd’hui une base de Krosmiques qui ne varie pas d’un deck à l’autre !

Au final, si nous ne réagissons pas rapidement, nous allons nous retrouver avec des decks majoritairement composés de cartes Krosmiques identiques quand le contenu de Krosmaga se sera plus étoffé.

Nous avons donc pris la décision de limiter à 7 le nombre de cartes Krosmiques par deck.

Une fois les Krosmiques limitées en nombre comme les Infinites, vous allez devoir vous poser des questions au moment de construire votre deck. Prendrez-vous du Mégathon pour meuler ou pour une aggression rapide et violente ? Jouerez-vous un Piou d’Or pour la pioche ? Garderez-vous plutôt le Protoflex en win condition ou Purpuce ? Jouerez-vous la famille des Justiciers ou préfèrerez-vous vous orienter sur la Confrérie du Tofu ?

Avec cette limitation, vous devrez faire des choix, et cela permettra une meilleure rotation des cartes Krosmiques et une plus grande diversité decks rencontrés.


 

Des équilibrages plus réguliers

 

Pour arriver à nos fins et permettre plus simplement les changements de méta, nous avons décidé d’augmenter la fréquence et l’impact des prochains patchs d’équilibrage.

Nous voulons que la méta soit plus vivante et dynamique. C’est pourquoi nous avons lancé un très gros chantier d’équilibrage. Pendant les prochains mois, nous ferons un patch conséquent chaque mois, avec à chaque fois une refonte de cartes de plusieurs dieux pour rehausser leur attractivité, renforcer leurs archétypes propres et multiplier les win conditions viables.

Plusieurs nerfs indispensables seront présents dans la mise à jour à venir, mais la volonté finale est de se concentrer sur la viabilité des mécaniques de classes en passant par une amélioration des cartes de classe existante.

Nous avons hâte de voir l’impact de ces équilibrages sur la création de vos futurs decks. On garde l’œil ouvert !

Toutoune, Shyendalar et Kewl.