FR EN ES

Vous voulez quelques conseils avant de commencer à jouer ? Vous avez raison, autant éviter tout de suite de perdre trop de poils… Laissez-moi vous expliquer quelques petites choses, et profitez-en : ce sera sans doute la seule fois que je vous aiderai. Sur le terrain, je serai impitoyable !

Dans Krosmaga, votre objectif est double : vous devez vous emparer des Dofus* de votre adversaire, tout en protégeant les vôtres ! Jusque-là, rien de bien compliqué.

*Pense-bête pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un Dofus :
Un Dofus est un œuf de dragon conférant à son porteur d’immenses pouvoirs

 

Pour protéger vos Dofus, il va vous falloir construire votre deck de façon stratégique. Vos cartes vont vous permettre de jeter des sorts mais aussi d’invoquer une vraie armée grâce aux « Invocations ». 
Une fois lancées sur le plateau de jeu, ces invocations vivent leur vie. Elles avancent et elles attaquent, dès la fin de votre tour de jeu, comme bon leur semble et avec classe ! Parce que c’est important la classe, surtout quand on s’apprête à jouer avec des Dieux.

Voici à quoi ressemble la carte d’une invocation :
Vous sentez la pression monter ? Attendez de voir les défis épiques que je vous réserve avant de paniquer !

Et voici maintenant à quoi ressemble le plateau de jeu (autrement dit, le champ de bataille !) :


1 - VOS DOFUS
 

Sur les cinq Dofus présents de votre côté du plateau, seuls trois sont de véritables œufs de Dragon*. Futé pour leurrer votre adversaire non ? D’autant plus futé qu’ils sont mélangés en début de partie ! Si vous découvrez deux des vrais Dofus de votre adversaire, alors c’est tout bon pour vous, vous remportez la partie. Par contre, si ce sont vos Dofus qui finissent en omelette, aïe !

*Les faux Dofus sont les transparents
 


2 - LES DOFUS ADVERSES
 

Là ils sont tous cachés. Il va donc falloir que vous deviniez où se trouvent les vrais Dofus de votre adversaire.

 


3 - VOS INVOCATIONS
 

 Aussi terrifiantes soient-elles, vos invocations ne peuvent pas agir pendant le tour où elles apparaissent (sauf celles qui ont « charge » bien sûr). Une fois posées sur le terrain, elles vivent leur vie comme bon leur semble.

 


4 - VOTRE MAIN
 

En début de partie, chaque joueur découvre les 3 cartes qui composent sa main de départ. Là, il vous faut faire un choix : vous pouvez décider d’en changer une ou plusieurs, ou de toutes les garder. Tout dépend de la chance que vous avez… Si vous jouez en deuxième, une carte supplémentaire vous sera distribuée. 

Attention, au cours de la partie, vous pouvez avoir jusqu’à 9 cartes dans votre main, pas une de plus. Si vous ne pouvez pas piocher une carte supplémentaire, elle ira directement dans votre défausse !

 


5 - VOS POINTS D'ACTION (PA)
 

Au début de votre tour, vous gagnez des PA et ils viennent s’ajouter dans cette jauge. Choisissez bien les cartes que vous allez jouer en fonction de leur coût en PA !

 


6 - VOTRE PIOCHE ET VOTRE DÉFAUSSE
 

Au tout début de la partie votre pioche contient 45 cartes. Dès que vous en obtenez une nouvelle, elle vient de la pioche et dès que vous en jouez une, elle file dans la défausse !

 


7 - VOTRE DIEU ET LE DIEU ADVERSE
 

Attention, vous en êtes les dignes représentants des Dieux. Ce qui signifie que celui que vous aurez choisi vous octroie ses pouvoirs spécifiques, ses sorts donc mais aussi des créatures qui lui sont fidèles. Faites-en bon usage.

 


8 - HISTORIQUE
 

L’ensemble de vos actions et celles de votre adversaire sont notées ici. Ça peut toujours servir si vous avez un trou de mémoire et que vous vous demandez « mais, je l’ai déjà jouée cette carte ? »


Ah et pour savoir quand et comment vous allez pouvoir accéder à Krosmaga, c’est par ici que ça se passe.

 
Bon courage mes chatons, j’ai foi en vous !